1. FLE / Français, BOÎTE À SONS/PODCASTS, TICE / TBI

ATELIER RADIO: SÉQUENCE PÉDAGOGIQUE « SI LES OBJETS POUVAIENT PARLER! »

Je viens de mettre en ligne la première réalisation des participants de l’atelier radio de l’IFM, Si les objets pouvaient parler. Voici toutes les étapes que nous avons suivies pour arriver à ce résultat. J’espère que cela vous donnera de l’inspiration!

ÉTAPE 1: Sensibiliser à l’écoute 

Activité: Le quiz des objets sonores

Pour connaître les règles du quiz consultez la fiche pratique “Nos sons préférés” sur le site web de RFI Langue Française.

Sélectionnez les sons nécessaires pour mener ce jeu sur une banque de sons libres de droits. Voici quelques exemples d’objets quotidien dont vous trouverez les bruitages: une brosse à dent, un sèche-cheveux, les pages d’un livre, un briquet, une canette, une bouilloire, une cafetière, etc.

ÉTAPE 2: Introduire le thème

Activité: Vitrine de référence*

1. Montrez à la classe une image du tableau Vitrine de référence (1971) de Christian Boltanski. (Ne pas indiquer la légende)

Posez les questions suivantes: Que voyez-vous? À votre avis, qu’est-ce que l’auteur a voulu exprimer?

Puis, distribuez une photocopie du tableau avec sa légende et la lire avec toute la classe.

Si vous souhaitez aller plus loin dans l’analyse du tableau ou en savoir plus sur la biographie de Boltanski, consultez le dossier pédagogique du Centre Pompidou consacré à l’artiste et à son oeuvre.

2. Invitez les élèves à composer leur propre vitrine de référence: ils choisissent chacun trois objets personnels parmi ceux qu’ils ont avec eux (dans leur sac, leurs poches, leur portefeuille, etc.) et les posent devant eux, sur la table. Ensuite ils prennent quelques minutes pour réfléchir à la petite histoire qui est liée à ces objets (souvenir, usage au quotidien, etc) puis ils racontent ces anecdotes à voix haute devant la classe. Si les élèves sont nombreux il est possible de les répartir en petits groupes.

3. Demandez aux élèves de choisir un de leurs trois objets, puis leur donner la consigne suivante:

Imaginez qu’un objet de votre quotidien prend la parole pour faire votre portrait. Qu’est-ce qu’il dirait de vous? De votre caractère, de vos habitudes? Qu’est-ce qu’il raconterait de sa relation avec vous? Complice ou hostile, proche ou lointaine? Écrivez un texte de 15 à 20 lignes à la première personne en adoptant le point de vue de l’objet.

4. Suite à cette activité il est également possible de faire écouter une création radiophonique en rapport avec le thème des objets quotidiens (à partir du niveau B2.2), Sac à sons de Jean Guy Coulange (Diffusion dans l’émission Les Passagers de la nuit sur France Culture).

ÉTAPE 3: Écrire pour la radio

Donnez quelques consignes pour l’écriture radiophonique. Cliquez sur ce lien pour accéder au document en pdf.

ÉTAPE 4: Enregistrer

1. Faites une correction collective des textes: par binômes les élèves corrigent les erreurs soulignées en rouge par l’enseignant. L’idéal est de les faire travailler dans la salle multimédia afin qu’ils aient tous une version électronique des textes définitifs qui sont ensuite imprimés (pour une question de lisibilité).

2. Les textes sont enregistrés (soit en studio, soit dans la classe avec l’enregistreur numérique).

3. Au début de la séance suivante, consacrez un temps à l’écoute collective des enregistrements bruts. Recueillez les premières impressions des élèves concernant leur voix et leur locution. Sur les textes imprimés les élèves peuvent souligner les erreurs de prononciation remarquées lors de l’écoute. Mettre en commun leurs notes.

4. Rappelez les règles d’or de la locution:

– Prendre son temps. Respirer. Si vous avez besoin de faire une pause pour reprendre votre souffle entre deux phrases, faites-le! S’appuyer sur la ponctuation: faire entendre les points, les virgules, les points de suspension, les guillemets, etc.

– Mettre de l’intention dans le ton de sa voix. Prendre plaisir à lire et à transmettre ce que vous racontez. Sourire (ça s’entend à la radio!). Imaginer et visualiser le texte lu.

– Si jamais je me trompe, je rigole, je tousse : je laisse une seconde de silence et je reprends au début la phrase que j’avais commencée.

5. À partir de toutes les remarques et les corrections, réalisez un second enregistrement des récits.

ÉTAPE 5: Monter

1. Rappelez quelques définitions:

LE NETTOYAGE: C’est l’étape où l’on retire de l’enregistrement brut tout ce qui vient rompre le flux de la parole et gêner la compréhension. Il peut s’agir de bruits de micros ou de câbles, de pop, mais aussi de silences (surtout avant et après la prise de parole), d’hésitations et de reprise suite à des erreurs de diction. Attention il en s’agit pas de couper tous les silences, il est fondamental de respecter e rythme naturel de la voix.

LE MONTAGE: C‘est l’étape de construction de la bande sonore : le choix des ambiances, des sons additionnels (effets, bruits, musiques…). Le montage est le temps de l’écriture sonore, l’assemblage de plusieurs plans des prises enregistrées pour former une création originale et lui donner une identité, sans mettre en défaut le sujet et les paroles.

LE MIXAGE: Étape du réglage des niveaux sonores et autres effets. Le mixage permet de mettre en valeur certains sons, soit en les renforçant soit en atténuant d’autres, il affine les équilibres entre les sons, les place dans un espace acoustique.

2. En salle multimédia les élèves s’essaient au montage avec le logiciel Audacity. Vous pouvez travailler avec le mode d’emploi de Audacity disponible sur le site de RFI.

3. Chacun travaille sur l’enregistrement de son propre texte. Les élèves peuvent choisir et télécharger au maximum trois ambiances sonores ou bruitages sur Universal soundbank, une banque de sons libres de droits en français afin d’illustrer leur récits.

4. L’enseignant retravaille le montage afin d’arriver à une seule et même pièce sonore composée de l’ensemble des récits.

BONNE CHANCE ET N’HÉSITEZ PAS À ME CONTACTER SI VOUS AVEZ DES QUESTIONS!

Déborah

*L’activité « Vitrine de référence » a été élaborée par Françoise Lucas.

  1. Eric Giovannoni

    Merci beaucoup pour toutes ces infos. Je travaille au Mexique, et ce matériel nous sera très (mais alors très) utile.
    Buen día y hasta luego (espero).

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Theme by Anders Norén