AUTO-FORMATION, BOÎTE À SONS/PODCASTS

La locution à la radio

Bonjour à tous et à toutes,

Aujourd’hui je veux vous raconter quelques « secrets » pour l’enregistrement à la radio. On les a appris pendant notre cours et j’aimerais les partager avec vous. La première chose bien sûr, c’est d’avoir envie de s’enregistrer!

La production radiophonique doit se faire en plusieurs étapes. Tout d’abord, il faut savoir ce que l’on veut dire et l’écrire sur un papier que l’on lira ensuite (c’est le conducteur). À la radio on passe toujours par l’écrit. L’important c’est de donner l’impression qu’on est en train de lire!

Pour cette partie, il faut être détendu. On s’assoie devant le micro avec une position corporelle la plus correcte possible (le dos droit), ni trop loin ni trop proche du micro. Il faut tout le temps avoir la respiration la plus naturelle possible pour que le voix soit nette et bien projetée.

Si on se trompe, on hésite ou on rigole, il faut s’arrêter quelques secondes et reprendre la phrase au début. Il est important de mettre de l’intention dans la voix, de faire comme si on se dirigeait à quelqu’un. Le sourire s’entend à la radio!

Voilà on a réussi à le faire!

Et maintenant, il faut faire le montage, en ajoutant quelques bruits qui complètent l’histoire qu’on a racontée. C’est ce qu’on a fait pour l’enregistrement de « Je me souviens ». Il existe différents logiciels pour le faire, comme Audacity. Avec celui-là, on peut « nettoyer » les bruits indésirables qu’on a eu pendant l’enregistrement du récit (bruits de micro, de stylo sur la table, etc.) mais aussi enlever les coquilles, les hésitations, les silences et même… certaines erreurs de prononciation… car il arrive que la langue des élèves de français fourche!

Le résultat est magnifique !!! On a fait quelque chose de très intéressant sans avoir d’expérience ! Tout est possible !

A bientôt mes amis !

Rosa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème par Anders Norén